Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Accueil | Inspiration | Platebandes | Pourquoi et comment aménager une platebande comestible?
Pourquoi et comment aménager une platebande comestible?
/ 5

Pourquoi et comment aménager une platebande comestible?

Expert-conseil: Les Urbainculteurs, urbainculteurs.org

Créer des aménagements paysagers aussi beaux que bons, c’est possible! C’est d’ailleurs ce que propose la tendance des platebandes comestibles, selon laquelle les jardins sont composés de plantes comestibles et de variétés ornementales.

Pourquoi opter pour un aménagement comestible?

Cette tendance est une façon écologique de revoir l’aménagement paysager. Elle a débuté principalement en milieu urbain, où l’accès à une grande terre permettant la culture d’un potager est plus limité.

L’espace disponible est ainsi optimisé afin que quiconque puisse cultiver ses propres fruits et légumes, même sans cour arrière. De plus, ce type d’agriculture urbaine est un moyen de lutter concrètement contre les gaz à effets de serre.

En plus de contribuer à la biodiversité en ville, cueillir sa propre nourriture diminue l’impact écologique du transport et crée moins de gaspillage alimentaire dans les supermarchés, sans compter que cette solution est économique. Finalement, la qualité des aliments obtenus est en général supérieure à ce que l’on retrouve dans les grandes surfaces.

Comment aménager une platebande comestible?

Il existe plusieurs manières d’intégrer des plantes comestibles à nos aménagements paysagers. La plus simple consiste à disperser au travers de notre aménagement existant des plantes nourricières décoratives.

Toutefois, il faut garder en tête que la majorité des plantes potagères donnent leur meilleur rendement lorsqu’elles sont situées en plein soleil et loin des racines des arbres matures. En fait, la conception de base d’un jardin comestible devrait être la même que celle d’un aménagement plus traditionnel. Il est préférable d’analyser les conditions environnementales du terrain, et plus particulièrement celles du sol, car il s’agit, avec la lumière, des deux éléments cruciaux pour déterminer la réussite de vos récoltes.

Ensuite, il faut créer un équilibre parfait entre la beauté des plantes choisies et leur utilité. À cette étape, il est judicieux de s’inspirer de la nature. Par exemple, on peut débuter avec des arbres ou des arbustes fruitiers qui représenteront la structure de l’aménagement et autour desquels seront disposées d’autres plantes potagères. On peut par la suite y introduire des plantes herbacées, sans oublier les fleurs riches en nectar, qui attireront les insectes pollinisateurs. Si vous le souhaitez, vous pourriez compléter votre aménagement avec la plantation d’un couvre-sol comestible afin de profiter au maximum des fruits de votre travail!



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *