Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Accueil | Trucs | Astuces | Comment avoir des fines herbes fraîches tout l’hiver
Comment avoir des fines herbes fraîches tout l’hiver
/ 5

Comment avoir des fines herbes fraîches tout l’hiver

La culture des fines herbes à l’intérieur permet de profiter d’un grand plaisir, celui de toujours disposer d’herbes fraîches. Quel bonheur, lorsqu’il fait blanc dehors, de récolter un peu de verdure cultivée dans la maison! La culture intérieure peut prendre deux formes. Il peut s’agir de semis successifs ou encore de plantes que l’on entre à l’intérieur à l’automne.

En fait, vous pouvez simplement entrer les fines herbes à la fin de l’été et poursuivre leur croissance à l’intérieur. Près d’une dizaine de variétés, surtout des plantes non rustiques, poussent aisément dans la maison.

L’autre possibilité consiste à faire des semis successifs, tout au long de l’hiver. Ces fines herbes germent et grandissent vite. Cueillies aussitôt que possible, les jeunes pousses n’ont pas à survivre plusieurs mois dans la maison. Souvenez-vous que si les conditions de vie à l’intérieur demeurent confortables pour les humains, elles ne conviennent pas aux fines herbes sur une longue période. À titre d’exemple, le cresson, la plante la plus rapide à produire, devra être consommée en moins d’un mois. Après la récolte, le contenant peut servir à nouveau pour un semis.

Dans un cas comme dans l’autre, la cueillette se fait au rythme des besoins et à l’aide d’une simple paire de ciseaux. Vous pouvez récolter tout le plant en le coupant à un centimètre de la surface du terreau ou encore profiter seulement des pousses terminales.Cela assure la survie de la plante et l’encourage à se régénérer.

Beaucoup de soleil
Qu’il s’agisse de la culture de jeunes plants matures ou de jeunes semis, le soleil demeure essentiel. Les fines herbes cultivées à l’intérieur doivent être placées devant une fenêtre très ensoleillée, généralement située du côté sud de la maison. Un manque de lumière provoque l’étiolement, c’est-à-dire l’allongement des tiges. Sans être mortel, l’étiolement crée des tiges plus fragiles et donc plus cassantes.

En hiver, il faut prendre soin de ne pas disposer les fines herbes directement contre les fenêtres. À 20 sous zéro, le froid perceptible sur les vitres risque de faire geler les plantes. Une distance de 10 à 15 cm entre la fenêtre et les plants suffit à prévenir ce petit problème.

À défaut d’une lumière naturelle suffisante, les fines herbes peuvent être cultivées avec beaucoup de facilité sous un éclairage artificiel. De simples tubes fluorescents de 20 à 30 cm, de type «Cool White», placés au-dessus des plants assurent une croissance en santé.

Jamais au sec
Avec nosmaisons chaudes et douillettes, il importe de vérifier régulièrement les besoins en eau des fines herbes. En aucun cas, elles ne doivent manquer de ce liquide précieux. Même les fines herbes pourtant réputées pour résister à la sécheresse ne peuvent survivre dans un terreau complètement asséché, sous une température élevée et un taux d’humidité très bas. Il faut donc arroser dès que le terreau semble sec en surface.

La fertilisation, elle, ne s’avère pas nécessaire. Toutefois, une dose mensuelle d’engrais peut procurer aux plantes tous les minéraux essentiels à leur sain développement.

Vie limitée
Il va de soi que les conditions de vie à l’intérieur sont loin de ressembler aumilieu idéal qu’est le jardin. Ainsi, il est normal de voir les plantes souffrir d’épuisement, perdre des feuilles ou se développer avec moins de vigueur. Les beaux plants fournis et verdoyants du jardin font paraître bien chétifs les versions clairsemées de la maison. Néanmoins, les plants produisent des quantités suffisantes de feuillage pour répondre aux besoins culinaires de l’hiver. Mais, dès le retour du printemps, allez, hop! Au jardin!



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *