Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques

Semis: 4 plantes à semer au début janvier

Les pivoines
/ 5

Les pivoines

Les pivoines (Paeonia sp.) se divisent en deux grandes catégories : les pivoines arbustives et les pivoines herbacées. Ces vivaces sont reconnues pour leur résistance aux conditions climatiques difficiles : le gel, la sécheresse et la chaleur. Leur floraison est admirable. Et que dire de leur longévité! Les pivoines herbacées, sans jamais être divisées ni transplantées, atteignent facilement une cinquantaine d’années. Mieux encore, les pivoines arbustives peuvent fêter leur centenaire! Avec leurs 3000 cultivars (et plus!), leurs formes variées de feuillage, leurs quatre parfums et leur floraison qui peut se succéder de mai à juillet, les pivoines peuvent combler toutes vos attentes. Mentionnons leurs formes de fleurs : simple, semi-double, double, en forme de couronne, globuleuse, japonaise, etc. Leurs couleurs : toutes les tonalités de rose, mais aussi les violets, pourpres, rouges, blancs, saumons et jaunes (hybrides de pivoines Itoh). Leurs proportions varient de 55 à 120 cm pour les pivoines herbacées, et vont jusqu’à 2 à 3 m pour les pivoines arbustives.

Cultiver les pivoines
Dans les régions où les gelées tardives sont fréquentes, il faut privilégier une situation abritée des vents et offrant un minimum de six heures d’ensoleillement en après-midi. Une situation à l’ouest ou au sud-ouest permet d’éviter les rayons du soleil matinal et un dégel trop rapide, qui risque de diminuer la floraison. Les pivoines se développent dans un sol bien drainé et riche en matière organique. Elles demandent un environnement exempt de toute concurrence racinaire. Il faut toujours leur réserver un espace vital qui varie de 100 cm pour une pivoine herbacée à 125 cm pour une pivoine arbustive.

Entretenir les pivoines
Les pivoines demandent un minimum de soins. Ils consistent à maintenir le sol aéré et enrichi. En période de sécheresse, au cours des deux années suivant leur plantation, elles demandent des arrosages hebdomadaires. Par la suite, les arrosages sont occasionnels, en période de grande sécheresse seulement. Un paillis autour du plant bien établi conserve l’eau du sol et exerce un contrôle sur le développement des mauvaises herbes. Compte tenu de leur longévité, un apport annuel en humus est requis. Si la pivoine apprécie le potassium qui favorise sa floraison, elle consomme peu d’azote. Un peu d’engrais à dissolution lente, appliqué en surface du sol, suffit. Les pluies provoquent l’affaissement de leurs lourdes fleurs, c’est pourquoi le tuteurage s’impose. Le support doit être mis en place au printemps. Ensuite, il suffit de couper les fleurs fanées. Le feuillage doit être conservé jusqu’à ce qu’il soit fané par le gel; on le coupe alors à 10 cm. Ce nettoyage peut aussi être effectué au printemps suivant, sauf si la plante a été atteinte par une maladie (botrytis, anthracnose ou blanc). Dans ce cas, on coupera et brûlera les feuilles dès l’automne.

Diviser les pivoines
Elle s’effectue de la mi-août à la mi-septembre, seulement lorsqu’une pivoine doit être déplacée ou pour sa multiplication. Les pivoines n’apprécient pas d’être perturbées, ni pour la transplantation ni autrement. Leurs longues racines tubéreuses sont fragiles.



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

  1. Christine Pâquet Beaulieu September 20, 2018

    Est-ce que l’on peut faire pousser des pivoines en semant les fruits des fleurs ???

  2. Claudette Lepine October 8, 2018

    Une petite question

    Doit-on tailler les branches des pivoines à l’automne en préparation pour l’hiver?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *