Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Accueil | Trucs | Astuces | Comment transformer 7 graines et noyaux en plantes exotiques
Comment transformer 7 graines et noyaux en plantes exotiques
/ 5

Comment transformer 7 graines et noyaux en plantes exotiques

Photo: Shutterstock

Bien que le climat du Québec ne nous permette pas de faire pousser des plantes exotiques jusqu’à l’obtention de fruits, on peut facilement utiliser les pépins et les noyaux pour les transformer en plantes d’intérieur exotiques. Comme leur culture n’est pas destinée à la consommation, il n’est pas nécessaire d’opter pour des variétés bio. Notez qu’en sortant ces sept plantes à l’extérieur de juin à août, vous accélérerez leur croissance. Habituez-les graduellement au soleil en prolongeant leur période d’exposition jour après jour pendant une semaine.

Toutes ces plantes préfèrent les pots avec des trous, puisque leurs racines ne doivent jamais baigner dans l’eau trop longtemps.

1- Agrumes

Photo: Shutterstock

Récupérez délicatement les pépins d’un citron, d’un pamplemousse, d’une orange ou d’une clémentine à l’aide d’une cuillère (un couteau risque de les entailler!). Nettoyez-les avec de l’eau pour enlever la chair, puis rincez-les à nouveau. Plantez-les dans un terreau d’intérieur humide à 1 cm (1/2 po) de profondeur, puis couvrez le pot d’une pellicule plastique transparente pour créer l’effet d’une serre.

Pour que vos futures pousses respirent, percez quelques trous dans la pellicule à l’aide d’une épingle. Placez le pot dans un endroit chaud et éclairé, en évitant toutefois le soleil direct à cette étape. Les pépins mettent en moyenne de 3 à 6 semaines à germer: pendant cette période, veillez à ce que le terreau reste humide. Dès l’apparition des trois premières feuilles, retirez la pellicule. Notez que l’hiver, le rebord de la fenêtre est généralement trop froid pour y déposer vos semis. Lorsque vous les transplanterez, couvrez la terre d’une couche de granules de sable d’environ 1 cm (1/2 po): les agrumes adorent ce qui leur rappelle les pays chauds!

 

2- Ananas

Photo: Shutterstock

Récupérez la couronne d’un ananas frais en la tordant sur elle-même pour l’arracher. Retirez les feuilles à la base de manière à dégager environ 2 cm (3/4 de po) de la tige. Il peut être bon de faire germer la tige en la laissant dans l’eau quelques jours, mais il faut ensuite la mettre en terre. Votre pot doit mesurer de 10 à 15 cm (de 4 à 6 po) de diamètre, et votre terreau d’intérieur doit être humide au moment d’empoter. Recouvrez la tige de terre jusqu’aux premières feuilles. Trouvez un endroit ensoleillé dans la maison (évitez les courants d’air!) et placez-y la plante. Les trois premiers mois, l’ananas se concentrera sur la formation de racines dans le pot. Après cette période, vous pourrez observer de nouvelles feuilles apparaître au centre de la plante.

 

3- Dattes

Photo: Shutterstock

Récupérez les noyaux de quelques dattes fraîches du commerce (elles ne germeront pas toutes systématiquement). Nettoyez-les et déposez-les dans un verre transparent, au soleil direct. Lorsque les germes atteignent 1 cm (1/2 po), plantez chacun des noyaux dans une caissette de plastique trouée, en les couvrant de 2 cm (3/4 de po) de terreau. Veillez à ce que la terre soit toujours humide pendant le mois suivant. Si possible, créez une mini-serre à l’aide d’une pellicule plastique. Les noyaux germent lentement et ont besoin de chaleur, mais pas de soleil direct. Les premières feuilles émergeront ensuite jusqu’à devenir de longs fouets foncés rattachés à la base. Ces derniers grandiront facilement à l’intérieur. L’été venu, ils pourront servir d’ornements exotiques pour les bacs à fleurs, mais à la fin août, vous devrez les rentrer. Lorsque votre plant arrivera à maturité, prenez l’habitude de le tailler au mois d’avril pour le maintenir en santé.

 

4- Mangue

Photo: Shutterstock

Récupérez le noyau d’une mangue et utilisez un couteau à beurre ou un ouvre-huître pour sortir l’amande logée dans le noyau. Sa chair étant extrêmement délicate, prenez soin de ne pas l’abîmer pendant la manoeuvre. Choisissez un pot en plastique ou en grès large, profond et, surtout, muni de trous. Remplissez-le de terreau pour plantes d’intérieur et couvrez l’amande de 1 cm (1/2 po) de terre. Si elle a déjà germé, plantez le germe vers le bas: il s’agit de la racine. Arrosez abondamment en retirant l’excédent d’eau qui s’écoule par les trous. L’arbre ressemblera un peu à celui de l’avocat, mais ses feuilles seront généralement plus luisantes. Ses fleurs seront jaunes et ses feuilles parfumées. L’été, vous pourrez le sortir de juin à août.

 

5- Pitaya (fruit du dragon)

Récupérez quelques pépins d’un pitaya frais en écrasant délicatement la chair du fruit dans un tamis. Rincez les graines et semez-les dans un terreau composé d’une moitié de terre sablonneuse (terreau à plantes grasses, par exemple) et d’une moitié de terre pour plantes d’intérieur. Si vous possédez de la vermiculite, ajoutez-en une part à votre terreau. Plantez les graines à 2,5 cm (1 po) de distance les unes des autres et à 1 cm (1/2 po) de profondeur. Ces futurs cactus seront d’autant plus heureux si vous couvrez le terreau d’une mince couche de sable.

Placez-les ensuite dans un endroit très ensoleillé. Dans les 14 jours suivants, vous verrez apparaître le cotylédon, soit deux petites feuilles grasses. Le moment sera alors venu de les repiquer. Pour ce faire, déterrez délicatement les semis et enterrez-les de nouveau de façon à ce que la terre atteigne la base des cotylédons. Il faut s’armer de patience (environ 1 mois) pour voir naître le bourgeon du cactus. Il grandira rapidement si vous le placez dehors et au soleil direct pendant l’été. Parfait pour égayer les jardins de succulents!

 

6- Avocat

Photo: Shutterstock

Récupérez le noyau d’un avocat en prenant soin de ne pas l’encocher avec vos ustensiles. Brossez le noyau sous l’eau courante avec une brosse à légumes pour enlever toute la chair. Vous avez alors le choix entre deux méthodes. La première consiste à planter trois cure-dents dans le noyau, à mi-hauteur et à distance égale autour du noyau, pour le faire tenir en équilibre sur le sommet d’un pot en verre rempli d’eau. Le côté le plus large du noyau doit être en bas et tremper dans l’eau. Placez-le dans un endroit ensoleillé et rajoutez de l’eau lorsque la base du noyau n’y touche plus.

Bien qu’il soit fort intéressant de voir le noyau fendre, prendre racine et germer, la méthode de mise en terre demeure la plus efficace: c’est ainsi que les avocats poussent dans la nature ! Pour ce faire, remplissez un pot de terreau à rempotage jusqu’à 2 cm (3/4 de po) du rebord, plantez le noyau la partie aplatie vers le bas, puis couvrez-le de terre jusqu’à mi-hauteur. Vous verrez apparaître les premières tiges au bout de quelques semaines.

 

7- Grenade

Photo: Shutterstock

Récupérez quelques pépins d’une grenade très mûre et rincez-les bien. À moins que vous n’en fassiez l’expérience au printemps, auquel cas cette étape est inutile, vous augmenterez vos chances de réussite en vernalisant (traiter au froid) vos graines pour provoquer leur germination. Pour ce faire, semez vos graines dans un pot, placez ce dernier dans un sac hermétique, puis laissez-le au réfrigérateur deux semaines afin de provoquer leur germination. Dans les 14 jours, vous verrez apparaître les deux premières feuilles (cotylédons). Sortez graduellement le pot dehors en été pour habituer son feuillage au soleil direct. Votre arbuste pourra fleurir dans des conditions idéales dès le deuxième été. Les plus agiles réussissent même à lui faire produire des fruits comestibles, bien que de plus petite taille.



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *