Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Accueil | Trucs | Astuces | Les tendances de l’heure en aménagement paysager
Les tendances de l’heure en aménagement paysager
/ 5

Les tendances de l’heure en aménagement paysager

Texte: Raphaële St-Laurent Pelletier; Photos: Les Jardins de Babylone.
Avec l’aimable collaboration de Mme Véronique Pepin (propriétaire des Jardins de Babylone, jardinsdebabylone.com), membre de l’Association des Paysagistes Professionnels du Québec (appq.org).

Présenté par :

Que nous réserve la prochaine saison en matière d’aménagement paysager? Nous nous sommes entretenus avec une passionnée et experte dans le domaine afin de vous dévoiler six tendances fortes de 2020.

1. L’agriculture urbaine

Les tendances de l’heure en aménagement paysager
Ce jardin de permaculture comprend des bacs conçus avec du bois recyclé, des sentiers de paillis de saule (qui se décompose rapidement pour nourrir le sol), des plantes potagères ainsi que des fleurs et des conifères qui attirent respectivement des butineurs et des oiseaux.

Les aliments parcourent en moyenne 3 000 km avant de se retrouver dans notre assiette ; l’agriculture à domicile est donc un bon moyen de réduire notre empreinte écologique. Que l’on pense aux potagers, aux jardins nourriciers ou autres, cette pratique répond à un désir croissant de consommer local et de contrôler la qualité des aliments que l’on met dans notre assiette.

Plutôt que d’être recluses dans un coin de l’aménagement, ces cultures sont désormais plus intégrées, alliant autant les plantes potagères que la végétation ornementale. Dans les espaces urbains, les méthodes qui permettent de maximiser l’espace disponible sont mises de l’avant: culture sur les toits, dans des pots (les pots en géotextile, notamment), dans des bacs, sur des structures verticales, etc.

On s’intéresse aussi à la permaculture, laquelle favorise la cohabitation de tous les habitants de la planète (humains, animaux et insectes). Par exemple, on tentera, dans la conception du jardin, d’attirer de jolis oiseaux ou des insectes pollinisateurs en créant un environnement qui leur est favorable.

Si l’agriculture urbaine est associée aux grands centres et aux banlieues, le regain de popularité du concept gagne globalement du terrain, même dans les régions rurales, où on l’avait délaissé pendant quelques années. Au-delà de son aspect pratique, on considère de plus en plus le jardin comme une valeur ajoutée.

2. La verticalité

Les tendances de l’heure en aménagement paysager

Pour pallier le manque d’espace dans certaines zones et augmenter la superficie disponible, on exploite de plus en plus la verticalité. La vedette de ce concept: les écrans! Ils servent autant à assurer l’intimité dans la cour qu’à dissimuler des éléments moins esthétiques, à circonscrire des espaces ou à y faire grimper de la verdure.

Le potager vertical est également pratique pour gagner de précieux centimètres! Ces structures verticales, en plus de s’adapter aux espaces plus restreints, ajoutent des surfaces utilisables au jardin. Côté matière, chacun peut y trouver son compte en fonction de ses goûts et de son budget: on trouve des écrans en tissus, en bois, en fer forgé, en acier, etc.

Les abris, qu’ils soient ouverts ou fermés, sont également très présents dans les aménagements extérieurs.

3. Le mobilier sur mesure

Les tendances de l’heure en aménagement paysager

Plutôt que de miser sur du mobilier vendu en magasin, on fait davantage de place au mobilier conçu sur mesure: banquettes, écrans, foyers (au gaz, à l’éthanol, etc.), espaces-bar, etc. Cette option permet de mieux s’adapter aux contraintes des clients et de personnaliser leur cour.

Même les tissus (coussins, rideaux, etc.) peuvent être confectionnés en fonction des goûts de chacun. Autre tendance du moment: les sculptures réalisées pour un projet spécifique, lesquelles apportent une dimension artistique (et unique!) au jardin.

4. La végétation luxuriante

Les tendances de l’heure en aménagement paysager

Peut-être serez-vous étonné de voir la végétation trôner parmi les tendances de l’année en matière d’aménagement paysager, puisque les deux sont intimement liés. «Dans les dernières années, on a vu beaucoup de jardins très bétonnés ou marqués par la présence de matières inertes. Cette année, c’est très vert. On observe une transformation dans la pensée», explique Véronique Pepin.

On ne veut pas qu’une surface verte: on veut de la végétation pour diminuer la chaleur, pour agrémenter l’aménagement d’un point de vue esthétique, etc. Pour profiter des nombreux avantages qu’offre la végétation, on privilégie des variétés sans entretien et résistantes aux variations climatiques, comme les graminées et les succulents, des plantes tendance qui ajoutent une allure exotique au jardin!

On pense aussi aux animaux ou aux insectes: on veut les attirer au jardin pour décupler son charme ou accroître sa productivité. Les couvre-sol retiennent aussi l’attention, autant pour la variété de plantes qui les composent que pour leur polyvalence. On peut autant les insérer dans le gazon pour faire de la monoculture que dans les plate-bandes pour simplifier l’entretien en limitant la quantité de vivaces à tailler, par exemple.

Autre élément important à considérer: le look global qu’aura l’aménagement au cours des quatre saisons.

5. Les matériaux simplifiés

Les tendances de l’heure en aménagement paysager
Le pavage qui encercle la piscine est constitué de dalles de l’ancien aménagement (dalles beiges et dalles texturées) ainsi que de nouvelles dalles lisses de teinte grise.

Dans la continuité de la tendance à la linéarité observée depuis quelques années déjà, les matériaux sont réduits à leur plus simple expression. Du côté des pavés de béton, notamment, les dalles sont plus lisses, plus épurées, moins texturées. De même, plutôt que de miser sur des couleurs, on préfère un béton qui révèle de subtiles nuances.

Certes, on utilise encore des contrastes de teintes pour délimiter les zones, mais on s’assure de créer un look plus minimaliste. La même tangente s’observe du côté des structures (écrans, abris, etc.), lesquelles sont plus linéaires, dépourvues de flafla. L’idée, c’est de donner au projet une allure plus intemporelle afin qu’il traverse les années en beauté.

Autre tendance: la récupération de matériaux. Comme le souligne Mme Pepin, nous ne sommes plus à l’ère de tout jeter. De plus en plus, on planifie l’aménagement paysager en gardant en tête une certaine conscience environnementale. Par exemple, il est possible de récupérer une vieille dalle de béton et de la combiner à une dalle lisse, plus moderne, afin de la revaloriser tout en s’assurant de créer un résultat harmonieux.

6. La technologie au jardin

Les tendances de l’heure en aménagement paysager
Dans ce projet, le toit automatisé du spa monte et descend grâce à une clé.

Il y a quelques années, on a commencé à installer des systèmes d’éclairage contrôlés à l’aide de minuteurs. Ces systèmes sont toujours présents, mais aujourd’hui, on peut les contrôler à l’aide d’appareils intelligents: on peut autant les préprogrammer comme auparavant que les gérer à distance.

Même chose pour les systèmes Bluetooth. Ces avancées technologiques permettent de s’offrir une expérience son et lumière incomparable dans la cour, en plus de simplifier le contrôle des différents systèmes. La technologie touche également l’équipement sophistiqué que l’on trouve dans les cuisines extérieures (fumoir, bar, frigo, barbecue, etc.), dans les salons ou abris (foyer au gaz ou à l’éthanol, rideaux motorisés, toit rétractable, etc.), et plus encore!



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *