Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Accueil | Trucs | Entretien | Solutions d’experts pour limiter l’entretien du patio
Solutions d’experts pour limiter l’entretien du patio

Solutions d’experts pour limiter l’entretien du patio

Texte: Raphaële St-Laurent Pelletier
Conception et aménagement: Patrick de Munck, designer de jardin, patrickdemunck.com; Réalisation: Stephan Beaulieu, Patios et Clôtures Beaulieu, patios-clotures.com

Présenté par :

Une bonne construction, une bonne protection, un bon entretien de base… Ces facteurs peuvent doubler, voire tripler la durée de vie de votre patio et vous permettre de limiter l’entretien à moyen et à long terme! Voici nos conseils.

Les facteurs qui influencent l’entretien
La durée de vie et l’entretien d’un patio dépendent de plusieurs facteurs:

  • Le choix des matériaux
  • La qualité de la construction du patio
  • Le type de structure
  • La distance entre le sol et le plancher
  • L’orientation du patio et l’exposition au soleil
  • Le produit choisi pour traiter le patio et la qualité de l’application
  • Le climat
  • L’usage que l’on en fait

Il est essentiel d’entretenir régulièrement son patio pour éviter que les planches craquent ou qu’elles soient endommagées par la pourriture et, surtout, pour prolonger la vie et la beauté du patio.

Avant la construction du patio
En considérant ces facteurs avant la construction de votre patio, vous mettrez assurément moins de temps et d’énergie à l’entretenir!

Les règles de base
Les deux éléments à considérer pour assurer la durabilité d’un patio: l’imperméabilité et la respirabilité. À cet égard, la qualité de la construction est non négligeable. Par exemple, il est essentiel de prévoir un espace suffisant (de 1/8 à 1/4 de po) entre les planches de bois, de construire le patio à au moins 3 pieds du sol et d’éviter de fermer hermétiquement le dessous du patio: autrement, la ventilation sera mauvaise et votre patio sera davantage exposé à l’humidité. Même si certains préfèrent construire leur patio eux-mêmes pour économiser, faire appel à des professionnels qualifiés pourrait vous permettre d’augmenter la durée de vie de votre patio et d’en limiter l’entretien.

Le choix des matériaux

Photo: Shutterstock

Profiter de la beauté d’un patio de bois sans entretien, c’est malheureusement impossible! On peut cependant opter pour du bois composite (un mélange de résidus de bois tel du chêne ou de l’érable, de plastique recyclé et de polymère), un produit un peu plus cher à l’achat, mais qui est résistant et durable, qui ne requiert ni teinture, ni peinture et qui reproduit l’aspect du bois naturel! Si l’on souhaite rester dans le bois pur, il existe plusieurs choix (pin, épinette, cèdre, teck, bois torréfié, bois traité, ipé…) dont la durabilité et l’entretien varient beaucoup. Parmi ces derniers, le bois d’ipé est gagnant du point de vue de sa durabilité: sa durée de vie va au-delà de 50 ans!

Une fois que le patio est construit
Comment protéger la surface de votre patio de bois en vue de limiter l’entretien et de vous garantir une tranquillité d’esprit? Voici les étapes à suivre.

Entretien de base

Photo: Shutterstock

1- Nettoyer. Les planches peuvent être couvertes de poussière et de saletés à la suite de l’entreposage et du transport. Un bon nettoyage est donc de mise! Pour ce faire, sablez toute la surface du bois pour ouvrir les pores et permettre aux produits protecteurs de bien pénétrer. Nettoyez le bois à l’aide d’un nettoyant ravivant et d’une brosse afin d’éliminer toute trace de contaminant, puis rincez abondamment. Attention aux végétaux à proximité: certains nettoyants peuvent les abîmer, alors il vaut mieux les couvrir de bâches avant le nettoyage.
2- Vérifier le taux d’humidité à l’aide d’un hydromètre. Avant d’appliquer un protecteur sur votre patio de bois, assurez-vous que le taux d’humidité se situe entre 12 et 18% afin de maximiser l’adhérence de la peinture ou de la teinture.
3- Appliquer un protecteur. Dès que le patio est sec, vous pouvez appliquer un produit pour sceller le grain du bois et le protéger: une teinture, de la peinture ou de l’huile. Contrairement à certaines croyances, il ne faut pas attendre un an avant de traiter un patio neuf. En effet, il faut appliquer un protecteur dans les quatre à six semaines suivant la construction afin de limiter les dommages causés par le soleil et l’humidité. Lorsque vous avez préparé la surface, n’attendez pas plus d’une semaine avant d’appliquer la protection sur le bois. Autrement, vous devrez peut-être le nettoyer à nouveau.

Entretien régulier

Photo: Shutterstock

Il est suggéré de nettoyer le patio (avec un produit spécialisé ou simplement avec du savon et de l’eau) à une ou à deux reprises au cours de l’été afin de s’assurer que les pores du bois ou les espaces entre les planches ne sont pas obstrués par des saletés. Méfiez-vous du nettoyage à haute pression qui risque d’endommager ou de décolorer le bois. En ce qui concerne l’application de protecteur, la répétition du traitement varie en fonction du type de bois ainsi que du produit employé, mais il ne faut pas attendre plus de cinq ans. Notez toutefois que pour un patio orienté au sud ou au sud-ouest, il peut être nécessaire de répéter le traitement tous les ans ou tous les deux ans, selon le type de bois de votre patio. Avant d’effectuer cette opération, un lavage et un sablage léger sont de mise pour favoriser une meilleure adhérence.

Les finis protecteurs

Pour protéger le bois de votre patio des infiltrations d’eau, des intempéries et des rayons UV, vous pouvez opter pour de la teinture, de la peinture, de l’huile ou un scellant.

  • La teinture. Selon l’effet souhaité, il est possible d’opter pour une teinture transparente (semblable à un scellant), translucide (qui possède une légère teinte), semi-transparente ou opaque. Retenez que plus une teinture est transparente, plus elle laisse voir le grain du bois, mais plus elle est pigmentée, plus elle est durable et moins elle exige d’entretien en plus de protéger le bois des intempéries et des rayons UV. Ainsi, pour limiter l’entretien, vaut mieux opter pour une teinture opaque qui demande un entretien environ tous les trois ans!
  • La peinture. Elle produit un résultat plus uniforme à long terme que la teinture. De plus, la peinture camoufle le grain du bois sans toutefois pénétrer la matière.
  • L’huile. Elle pénètre le bois plus en profondeur que la teinture. Puisque sa teinte s’estompe plus rapidement sous l’effet du soleil, elle exige un entretien plus fréquent.
  • Le scellant, le protecteur hydrofuge ou le resurfaceur (produit granulé qui comble les fissures du bois pour empêcher les infiltrations). Il s’agit de solutions de protection temporaires qui peuvent vous dépanner en attendant d’appliquer un protecteur plus durable. Ces produits protègent le bois de l’eau, mais offrent une résistance aux rayons UV faible ou inexistante.

Quelques conseils d’application

  • Évitez les jours de pluie et les journées trop chaudes pour appliquer un fini protecteur: pour une application optimale, privilégiez une semaine de beau temps et appliquez le produit protecteur lorsque la température se situe entre 15 et 25 °C. Même la nuit suivant l’application, la température ne doit pas descendre sous les 10 °C ni monter plus haut que 30 °C.
  • Il est recommandé de porter des gants, des lunettes de sécurité ainsi qu’un masque pour vous protéger des émanations.
  • Choisissez vos outils de travail en fonction du fini protecteur choisi. Pour une teinture, par exemple, il est préférable d’opter pour un pinceau spécialisé de qualité qui fera mieux pénétrer la teinture à l’intérieur du bois plutôt que pour un rouleau ou un pulvérisateur. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez cependant appliquer la teinture au rouleau, puis repasser au pinceau.
  • Souvenez-vous d’appliquer un produit protecteur en respectant le sens du grain. Quel que soit le fini protecteur pour lequel vous optez, suivez les indications du fabricant. De cette façon, la qualité d’application de votre produit sera optimale, vous permettant de fournir un minimum d’efforts pour l’entretien.

Avant d’ouvrir ou de fermer le patio
Au printemps et à l’automne, éliminez les feuilles, les saletés et les débris accumulés sur le patio, puis nettoyez le bois tel qu’expliqué précédemment. Au printemps, retirez la neige fondante susceptible de causer des infiltrations d’eau. Avant d’ouvrir la terrasse pour l’été, examinez l’état de votre patio: si le bois est grisonnant (à moins que ce soit l’effet escompté!) ou décoloré, si des sections de teinture ou de peinture sont défaillantes ou si l’eau ne perle plus sur la surface du bois, c’est signe qu’il est nécessaire de réappliquer un fini protecteur.

Que faire si la surface du patio est très abîmée?
Votre patio mérite une cure de jeunesse? Voici les étapes à suivre pour le traiter.

  1. Tout comme un patio neuf, il doit être nettoyé afin de retirer les saletés.
  2. Retirez les planches pourries et remplacez-les par des neuves. C’est aussi le bon moment pour réparer des bris au besoin.
  3. Poncez la surface afin d’ouvrir les pores du bois.
  4. Si la dernière couche de protection du bois décolle à certains endroits ou si vous souhaitez changer la teinte du patio, décapez le bois afi n d’obtenir un résultat plus uniforme.
  5. Appliquez un produit de protection sur le bois (teinture, peinture ou huile).

Trucs express pour limiter l’entretien

Voici quelques points importants à retenir pour limiter l’entretien du patio.

  • Le choix des matériaux pour la construction du patio a un impact majeur sur l’entretien.
  • Il est essentiel de nettoyer et de traiter un patio neuf rapidement afi n de limiter les dommages causés par l’humidité et le soleil ainsi que d’augmenter sa durée de vie.
  • Un entretien régulier (en cours de saison et lors des changements de saison) est nécessaire pour prolonger la vie et la beauté de votre patio : délogez les débris, nettoyez le patio, réappliquez un fini protecteur au besoin, etc.
  • Pour limiter l’entretien, optez pour des garde-corps en aluminium ou en verre (si votre budget le permet): ils vous feront gagner du temps!


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Vous aimerez peut-être également