Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Accueil | Trucs | Astuces | Comment conserver vos fines herbes en 5 façons
Comment conserver vos fines herbes en 5 façons
/ 5

Comment conserver vos fines herbes en 5 façons

Les fines herbes sont parfois difficiles à conserver une fois récoltées. De la réfrigération à la congélation en passant par le séchage, on peut aisément se perdre dans les différentes façons de les entreposer. Mais rassurez-vous, on vous présente 5 méthodes faciles à suivre pour avoir des fines herbes à l’année !

1- Réfrigération

Photo: Cuisipro

La plupart des fines herbes, à l’exception du basilic, se gardent au frais jusqu’à 1 semaine. On taille les tiges, on les enveloppe dans un papier absorbant humide et on les place dans un sac de plastique non scellé. Pour les conserver de 2 à 3 semaines, on place les tiges debout dans un contenant spécialement conçu pour cet usage ou dans un verre rempli de 2 à 3 cm d’eau, puis on couvre avec une pellicule plastique attachée au verre par un élastique (il est important de changer l’eau régulièrement).

2- Congélation

Photo: Shutterstock

La congélation est idéale pour préserver les parfums des herbes tolérant mal le séchage (basilic, ciboulette, aneth…) ou de celles au feuillage épais (menthe, coriandre, persil…). Les feuilles ou les tiges entières, placées dans un sac hermétique, se congèlent de 2 à 4 mois. Pour une conservation de 6 à 8 mois, on place les feuilles finement hachées dans les alvéoles d’un bac à glaçons, on couvre d’eau (ou d’huile, dans le cas du basilic) et on congèle. On transfère ensuite les cubes gelés dans un sac hermétique (un cube équivaut à 30 ml – 2 c. à soupe d’herbes).

3- Séchage

Photo: Shutterstock

Les variétés de fi nes herbes telles que le cari, le laurier-sauce, la marjolaine, la mélisse, la menthe, l’origan, le romarin, la sarriette d’été, la sauge, le thym et la verveine peuvent être séchées et se gardent ainsi jusqu’à 9 mois. Pour un max de saveur, on doit faire sécher les fines herbes tout de suite après la récolte dans un lieu sec, sombre et bien aéré. On les attache en bouquet, que l’on suspend tête en bas. Dès que les feuilles s’effritent, on dépose le bouquet dans un bocal hermétique. Le séchage prend environ une semaine dans une pièce chaude (entre 20 et 30 ºC). Autre option: on déshydrate les fines herbes en les étalant sur un filet de nylon, loin de la lumière.

4- Salaison

Les herbes fraîches ayant macéré un ou deux mois dans du gros sel conservent leur goût d’origine durant des mois. Le sel agit alors comme déshydrateur et contrôle les micro-organismes nuisibles. Pour ce faire, on mélange des légumes (1 carotte, 1 céleri et 1 oignon) et des fines herbes finement hachés (un bouquet de chaque : ciboulette, sariette, thym, romarin, persil). On dispose ce mélange dans un bocal hermétique, en alternance avec du gros sel (125 ml – 1/2 tasse), en faisant de fines couches de 2 cm. On ajoute 45 ml (3 c. à soupe) d’eau, on envoie au frigo, puis la macération fait le reste !

5- Huiles, vinaigres et beurres aromatisés

Les fines herbes peuvent parfumer les huiles (huile d’olive vierge extra ou autre huile de qualité) et les vinaigres (de cidre, de riz ou de vin). Il est toutefois important de conserver les huiles aromatisées aux fines herbes au frais, et ce, pas plus d’une semaine. Envie de concocter un beurre aromatisé avec vos récoltes de fines herbes fraîches ? Mélangez 180 ml (3/4 de tasse) de beurre ramolli avec les fines herbes hachées de votre choix (30 ml – 2 c. à soupe par variété).



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *